02/06/2009

à qui le lira

Le temps passe et l'on s'oublie parfois avec audace mais l'on s'oublie ou du moins on se leure d'heure en heure de jour en jour, nous nous délectons dans une mâre remplie d'une substance visqueuse et colante comme les entrailles puantes de notre petite personne existante nous nous arrachons nous même les yeux hors des orbites....

Vivons. Ne nous posons plus cette fatidique question à quoi je sert, qu'est ce que je fou la?! Il m'a fallu trop de temps pour m'en rendre compte, la vie est trop courte pensez y...

01:26 Écrit par B.Groven dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spleen, tristesse, rupture |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.